Les principes de l'écoute

L’écoute est à l’oreille ce que la visée est à l’œil. 

Nous sommes bombardés au quotidien par une multitude d’informations sonores. Le travail de l’oreille ne consiste pas à toutes les saisir mais à ne sélectionner que celles qui nous semblent pertinentes.

Ainsi, nous focalisons notre attention sur les sons que nous voulons cibler, en reléguant les autres au rang de bruit de fond.

Par comparaison avec le sens de la vision, entendre correspond à un regard englobant posé sur une forêt, alors qu’écouter revient à zoomer sur un arbre en particulier.

C’est l’oreille qui entend mais c’est le cerveau qui écoute.

Dès qu’un message sonore est perçu, il est dirigé vers le thalamus pour y être analysé. Cette zone du cerveau spécialisée dans l’organisation des émotions fonctionne comme une gare de triage :

 

  -  1  -  Les informations sont réceptionnées.

  -  2  -  Le thalamus contrôle si une information peut être associée à une émotion.

  -  3  -  Si une information est jugée importante, il est demandé au tympan de se tendre dans sa direction afin de la faire ressortir parmi les autres sons ambiants. 

Entendre est une action involontaire et automatique qui se limite à recevoir des messages sonores sans interprétation de la part du psychisme.

Ecouter est un acte délibéré dans lequel on tend l’oreille pour atteindre un son ciblé.

Exercice d’écoute :

Cet exercice peut se pratiquer en pleine nature, en ville, dans un café, partout ou des sources sonores multiples se prêtent à cet exercice. Le but est d’identifier et de dénombrer les sons ambiants en tendant l’oreille afin de les faire ressortir en éteignant tous les autres bruits autour.

Sélectionnez d’abord les tonalités graves, puis, lorsque vous pensez les avoir toutes identifiées, passez aux médiums avant de terminer par les plus aiguës.

 

Vous serez surpris par notre capacité à faire des « focus » sur certaines sources sonores bien précises et par la quantité d’informations que nous pouvons entendre sans réellement les écouter.